16ème étape : de Castelnau sur l’Auvignon à Lasserre de Haut

 Jeudi 2 Juin 2011

Kilométrage : 24,5 kms          Hébergement : Lasserre de Haut

 
16-02 Chapelle Ste Germaine
16-03 Les pelerins sont les bienvenus  a Condom
16-04  La statue du gascon d'Artagnan et de ses trois fideles amis Athos, Portos et Aramis croisant le fer
16-05 Tympan Sud de la Cathedrale St Pierre de Condom
16-06  La nef de la Cathedrale St Pierre
16-07 Nef large et ouvertures placees tres haut
16-08 Les Orgues
16-09 Decoration des cles de voute
16-10 Entree de la cathedrale par la tour quadrangulaire
16-11  D'enormes contreforts enserrent les chapelles laterales
16-13 Champ de Colza
16-14 Pont d'Artigues sur riviere de l'Osse, encore 1000 kms de marche
16-15 Descriptif du pont
16-16 L'entree principale a gauche hebergements pelerins, a droite pour touristes et reception
16-17 Jardin soi-disant  privatif devant la chambre
16-19 Les jardins du gite qui pourraient etre superbes s'ils etaient entretenus
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Il a plu un peu hier soir et le ciel est gris lorsque nous nous levons, le thermomètre affiche 13°.

A 7 heures nous prenons notre déjeuner avec Sylvia. Yaourt, pain, camembert, jambon fumé, confiture maison. Encore un bon moment. Nous prenons congé à 7 H 40. Il tombe quelques gouttes, nous enfilons notre KW.

Mais très vite nous devons l’enlever, nous avons trop chaud. A quelques kilomètres de Castelnau une petite église du nom de Ste Germaine est ouverte. Elle est entourée de fleurs. Nous y entrons quelques minutes.

Nous reprenons le chemin et nous sommes rattrapés par des jeunes filles et un couple. Sur ce parcours, nous ne connaissons personne.

Nous sommes assez vite à Condom, ville plus importante. Nous nous arrêtons pour prendre une consommation devant la cathédrale St Pierre que nous visitons. Nous reprenons en longeant la Baïse. Une automobiliste s’arrête pour nous rappeler qu’il nous faut traverser le pont un peu plus loin et ce faisant elle bloque toute la circulation. Personne ne rouspète. Chouette les condomois.

Quelques kilomètres et nous voilà de nouveau dans la campagne, les montées et descentes vont commencer.

Il faut nous arrêter pour déjeuner, nous ne trouvons rien qu’un pré mais cela fera l’affaire, encore quelques kilomètres et toujours de longues montées et de descentes. Nous passons près des vignes, il y en a partout dans cette région.

Enfin, nous arrivons à Lasserre de Haut, la chambre d’hôte, retenue avec une smart box cadeau, se trouve à l’entrée du village. Accueil par un hospitalier bientôt rejoint par la patronne. Manisfestement elle a une dent contre le MiamMiam Dodo qui l’a éjectée de son guide.

Après attente de la fin du ménage, nous intégrons la chambre, La déco est d’inspiration agrestre avec une quantité d’objets anciens (genre fourche, gerbe de blé, paille dans un seau, une faux, et un vieux paravent, cadres avec photos d’anciens)  etc. Le lit est recouvert d’un édredon ancien et de beaucoup de coussins. Sur les murs des peintures de scènes de labour ou récolte.

La chambre est petite avec douche et wc ouverts (à peine un muret bas de séparation !!). Cette chambre n’est pas très à notre goût, dommage, quelque chose de plus simple nous aurait convenu. Après la douche, nous faisons le tour de la ferme qui à certains endroits semble abandonnée. En tout cas, à l’arrière rien n’est entretenu. La propriétaire nous fait savoir que le repas du soir sera servi à la cuisine près du dortoir des pèlerins.

Au souper, nous nous retrouvons à 8 personnes, un couple d’allemand, une bretonne, un autre couple plus jeune ainsi que des pèlerins inconnus. Le repas est servi par un hospitalier irlandais, très sympathique contrairement à la propriétaire qui montrera son bout de nez pour récupérer le montant de notre repas.

Le dortoir contiguë à la cuisine est une petite pièce sans fenêtre. Nous rejoignons notre chambre prestige.

La soirée ne ressemble en rien à la précédente. Cela tient aussi aux personnes qui nous reçoivent.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.