17ème étape : de Lasserre de Haut à Eauze

 Vendredi 3 Juin 2011

Kilométrage : 20 kms          Hébergement : Gîte communal d’Eauze

 
17-01 Arret cerises avec Marianne de Bretagne
17-02 Jolie fleur inconnue
17-03 Marche matinal de Montreal, tampon a la mairie mais dommage le vrai est deteriore
17-04 Arcades sur la place du village de Montreal
17-05 Enfeu pres de l'Eglise
17-06 Explication de l'enfeu
17-07 Porche de l'Eglise de Montreal
17-09 Eglise de Lamothe
17-10 Porche de l'Eglise St Luperc d'Eauze
17-11 Nef de St Luperc
17-12 Arche en restauration
17-13 Les couverts Place de l'Armagnac, au fond le cafe de Francel notre hebergement initial
17-14 Eglise accolee aux maisons
17-15 Second porche
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Levés à 7 heures, nous allons prendre notre petit déjeuner avec les pèlerins. Déjà 3 pèlerins déjeunent mais il semble que nous allons devoir prendre du nescafé car la cafetière est bien présente mais il n’y a pas de café. Pas non plus de beurre, bref c’est comme le repas du soir, tout laisse à désirer.

Nous n’allons pas nous attarder. En partant, nous passons devant l’accueil, à peine un « bon chemin » de la propriétaire par contre l’hospitalier sort nous souhaiter une bonne continuation.

Aujourd’hui, le chemin est plutôt plat, pas de difficulté.

Nous arrivons à Montréal, un passage par le village s’impose. C’est jour de marché, ce qui nous permet de faire quelques courses pour la route. Des arcades entourent la place, l’église est proche mais fermée. Sur le mur de l’église se trouve un enfeu (tombe encastrée dans l’épaisseur du mur, elles peuvent être superposées, des gisants peuvent être au-dessous).

Le chemin nous fait descendre du village et va se poursuivre entre les vignes pendant plusieurs kilomètres.

Nous arrivons à Lamothe, village où l’église est également fermée. Peu après la sortie du village, nous traversons une route importante et là, nous empruntons une ancienne voie ferrée pendant environ 8 kms. Le chemin est agréable, boisé mais terriblement long et monotone.

Sur ce chemin, rien ne nous permet de se poser pour prendre notre repas de midi. Enfin, un petit pont avec un semblant d’herbes permettant de s’asseoir. Un couple s’arrête, il s’agit de la bretonne de la veille accompagnée d’un autre pèlerin. Un petit mot et tout de suite le pèlerin reconnait notre accent et précise que lui aussi vient du Nord. Il marche seul, son ami blessé à dû s’arrêter.

Nous reprenons notre marche et arrivons à Eauze vers 13 h 30. Nous prenons une bière sur la place et à 14 heures encouragés par le couple plus jeune de la veille, nous réservons à l’office du tourisme pour la nuit car cela ne nous dit rien d’aller à l’hôtel se trouvant sur la place.

Nous nous retrouvons dans un dortoir de 5 personnes mais séparés par une cloison, 2 lits d’un côté et 3 de l’autre. Nous prenons ce qui reste et nous retrouvons Bruno, le nordiste rencontré en route.

Nous nous arrangeons avec Bruno et le couple pour faire quelques courses pour le lendemain matin et partager le café, la confiture et le pain.

Dans l’après midi, je téléphone à Mariette, ma cousine, qui habite le Gers pas vue depuis longtemps. Surprise, elle ne veut pas louper l’occasion et décide avec son mari de venir nous saluer à Eauze.

Le soir, repas dans un restaurant sur la place, après le repas d’hier soir cela nous semble nécessaire. Salade fromage, steak frites et dessert pour 32 euros.

L’hébergement nous coûte 20 euros et le petit déjeuner 5 euros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.