2ème étape : de Felzins à Figeac

Jeudi 19 Mai 2011

Kilométrage : 18 kms          Hébergement : Gîte La Cassagnole au Sud de Figeac

02-01 L'eglise Ste Radegonde de St Felix, possession de l'abbaye de Figeac
02-02 Portail de l'eglise de St Felix, le tympan represente Adam et Eve devant l'arbre et le serpent
02-04 Les sous-bois en direction de Figeac
02-04 Notre 1ere caselle
02-05 Arrivee a Figeac par une descente tres raide sur route de bitume
02-06 L'abbatiale St Sauveur vue des faubourgs de Figeac
02-06 Une des portes de l'abbatiale
02-08 Musee Champollion sur les ecritures du monde
02-09 Autel representant la cene avec le sacrifice de l'agneau symbole de la passion du Christ
02-11 Salle Capitulaire qui abrite la Chapelle Notre Dame de la Pitie
02-14 Figeac vue du monument aux morts qui surplombe la ville apres  une bonne grimpette
02-15 Arret pres de l'aiguille du Cingle heureusement au voisinage d'une fontaine
02-16 l'aiguille du Cingle de 14,50 metres, il n'en reste que 2 sur les 4 delimitant le domaine de l'abbaye de Figeac
02-17 Gite de la Cassagnole au Sud de Figeac, nous y retrouvons notre montpelieraine et un  groupe de 13 pelerins bretons
02-18 Marie Claude proprio de la Cassagnole qui ne fait pas les repas mais fait passer un traiteur
02-19 Jesus epoux de Marie-Claude
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Après une bonne nuit, nous partons à 8 H 20 vers Figeac.

D’abord, village de ST Félix avec son église Notre Dame de Radegonde et son tympan rustique du 11ème. La signalétique est très mauvaise effacée volontairement à certains endroits !! Nous prenons un sentier boisé agréable avec une petite partie de bitume pour arriver à St Jean Mirabel. Puis bitume pendant environ 1,5 kms.

Le chemin vers Figeac est mal balisé, nous repérons surtout d’anciennes croix rouges et blanches presque effacées. La descente sur Figeac est longue, toujours sur le bitume et avec une arrivée très raide sur un grand plan d’eau formé par les eaux du Célé.  A Figeac, première visite à l’Eglise St Sauveur et sa salle Capillaire qui abrite la Chapelle Notre Dame de la Pitié.

A l’office du tourisme on nous remet le plan de la ville ainsi que les endroits à visiter. Nous commençons par la Place des Ecritures, Figeac étant le lieu de naissance de Champollion, un pavage a été réalisé d’hiéroglyphes.

Presque midi, pause casse-croute sur la place Mitterrand à une terrasse. Après le repas, visite de l’abbatiale de Notre Dame du Puy.

Puis nous reprenons le chemin en traversant la ville et le Célé par une passerelle piétonne en direction du Sud vers notre gîte à la  Cassagnole. Une fois passés le Célé, la route grimpe vers les falaises sur un chemin pierreux très raide pendant environ 1,5 kms, heureusement souvent ombragé. Arrivé presque en haut au monument au morts, nous avons une vue sur tout Figeac, une belle photo.

Le chemin redescend en douceur  pour repartir en grimpette sur la colline du Cingle (attention ne pas dire cinglé) , arrêt près de l’obélisque. Un point d’eau nous invite à rafraîchir nos pieds.

Le topo guide nous indique qu’il y avait 4 obélisques qui marquaient les limites de l’abbaye des bénédictins. Le droit de poursuite était suspendu à l’intérieur de ce quadrilatère. 

Encore 3 kms et nous sommes à La Cassagnole. Nous y arrivons vers 15 heures après 17,35 kms . Le gîte est une grande propriété avec plusieurs bâtiments épars. Les propriétaires Jésus et Marie Claude nous reçoivent et nous indiquent notre chambre. Chambre correcte avec coin toilette dans la chambre, WC dans le couloir  communs aux autres chambres.

Nous n’avons pas rencontrés beaucoup de pèlerins en cours de route mais à La Cassagnole du monde dans le gîte, un groupe de 13 bretons que nous retrouvons au repas du soir et qui termine le chemin  le lendemain.

Et aussi notre pèlerine de Livinhac et Felzins qui vient du Tarn et qui voyage seule. L’année dernière,  elle avait entamé le chemin avec 2 amies dont l’une était non voyante. Cette année elle s’est retrouvée seule et a décidé de continuer quand même.

Le couple rencontré le premier jour est également au gîte, leurs ampoules sont énormes. Ils nous disent être cousin cousine, surnom qu’on leur donnera jusque la fin du chemin.

Dans l’après-midii, nous rencontrons un jeune qui est plus ou moins employé par le gîte. Il pratique le wofing (genre d’entraide mutuelle) et est occupé à confectionner des ruches avec un mélange de terre glaise et de paille.

 Le repas du soir n’est pas fait sur place, mais la propriétaire fait venir un traiteur. Très convivial et bonne ambiance par le groupe breton.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.