1ère étape : du Puy à St Privat d’Allier

Mercredi 19 Mai 2010

Kilométrage : 23,5 kms          Hébergement : Le gîte d’étape La Cabourne à St Privat d’Allier

033-jour-du-depart-sur-les-marches-de-la-cathedrale
035-la-1ere-cote-est-avalee-statue-de-st-jacques-au-sortir-de-la-ville
036-en-route-vers-st-privat-d-allier
038-eglise-de-st-christophe-de-dolaizon-en-breche-volcanique-rougeatre
039-le-portail-surmonte-de-son-clocher-mur
043-chapelle-st-roch-a-ses-cotes-on-apercoit-l-equipe-du-beaujolais-en-pique-nique
044-village-de-montbonnet
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Jour du départ, debout à 5 H 45 pour le petit déjeuner et pour ceux qui le veulent à 7 H messe à la cathédrale suivie de la bénédiction des pèlerins partant sur les Chemins de St Jacques.

Bien que notre but n’ait rien de mystique, nous ne pouvons oublier que l’essence même du chemin est religieuse. Nous sommes prêts à nous imprégner de tout. La messe dans la cathédrale du Puy s’impose d’elle même. Nous apprécions d’ailleurs l’accueil des prêtres officiants, très sympas, pas du tout préchi précha. Une petite réunion après la célébration n’avait d’autre but que de connaître les origines des pélerins et de leur souhaiter un bon chemin. Et aussi de valider pour la 1ère fois la créanciale.

Après la bénédiction,  nous recevons tous une médaille de la Vierge Noire avec au dos, la coquille de St Jacques. Voilà nous sommes prêts à partir.

Nous traversons la cathédrale et nous descendons les marches pour une 1ère étape qui va nous mener à St Privat d’Allier. Nous sommes très peu nombreux. Environ 150 dans l’église, beaucoup sont remontés dans les chambres, d’autres sont partis sitôt la messe finie, nous sommes quelques-uns disséminés dans la rue des tables.

A la sortie du Puy, première photo, la statue de St Jacques. Première grimpette avant de partir sur  un plateau où le chemin se glisse entre zones herbeuses et zones boisées. Dnas les zones dégagées, il fait très frais. il faut mettre le pull.

Une première halte pour photographier l’Eglise de St Christophe sur Dolaizon (908 m), construite en brèche volcanique rougeâtre. Le clocher arcade est percé de 4 ouvertures avec une cloche dans chacune. Nous en rencontrerons d’autres tout au long du chemin.On les nomme soit clocher mur ou encore clocher peigne.

Après le village nous continuons sur le plateau, temps vraiment frais avec ce petit vent.

Après la pause casse-croute, nous gagnons une forêt et là je m’aperçois que je n’ai plus le boitier répulsif pour chiens (achat spécial pour le chemin, et oui Andrée mon épouse a une peur maladive des chiens). Je rebrousse chemin,. Andrée qui m’attend voit passer tous les pèlerins qui étaient encore derrière nous. Certains nous ont avoué après coup avoir cru que je renonçais déjà.

Je la rejoins après un bon moment avec le boitier retrouvé sur le lieu de notre pause. Tant mieux, le premier jour déjà le perdre aurait été rageant.  Cet incident nous a retardé un peu et m’a occasionnée une rallonge de 2 à 3 kms.

Nous reprenons le chemin et nous nous arrêterons à Ramourouscle pour déjeuner, un autre pèlerin s’y arrête aussi, il est allemand et ne parle pas le français mais il est déjà en difficulté et est obligé de protéger ses pieds.

D’après le guide nous avons loupé à cet endroit, une croix de 1631 avec au revers une Vierge entourée d’un ange, un porche daté de 1674 et une maison typique.

Nous ne nous attardons pas car vent est toujours aussi frais, nous continuons sur la route goudronnée et passons devant la Chapelle St Roch. Chapelle fermée, les trois pèlerins du beaujolais profitent de son abri pour faire la pause déjeuner, on discute un peu et nous repartons vers Montbonnet (1108 m).

Après le village, le chemin qui monte n’est pas trop difficile. Avant la descente, à l’entrée du hameau Le Chier, nous rencontrons deux pèlerins du Havre qui nous apprennent qu’on prononce  le Chière et pas le Chié. Eux s’arrêtent au Chier. Nous continuons par une descente casse-cou, elle mène à St Privat d’Allier. (890 m).

Nous les retrouvons en fin d’après midi à St Privat devant une bonne bière « grimbergem ». Ils nous racontent qu’en rentrant chez eux au Havre, ils iront acheter des meubles chez Crack en Belgique, près de chez nous.

Nous arrivons au gîte communal « la Cabourne » de St Privat où nous devons attendre 16 heures l’ouverture du gîte. Nous avons une chambre de quatre personnes. Nous partageons la chambre avec un couple de breton bien sympa et très discret.

Impression :  Etape agréable pour moi, pas difficile, pour Andrée un peu longue.  Soleil au départ, vent sur les plateaux et pratiquement toute la journée. Soirée très fraîche.

Repas du soir pris au restaurant près du gîte. Au podomètre,  27 kms

 

 


Commentaire

1ère étape : du Puy à St Privat d’Allier — 2 commentaires

    • Non pas beaucoup de chiens rencontrés. Certains, habitués des pèlerins n’ouvraient même pas un œil. D’autres fois, des chiens aboyaient mais par habitude sans agressivité. Nous avons alors testé l’efficacité du boitier à ultra-sons. Ce n’est pas efficace à 100%, souvent quand ça ne marchait pas, c’était des chiens assez gros. L’inconvénient du boitier est son encombrement. Un peu trop volumineux pour tenir dans une poche et assez lourd. Mais il a permis de rassurer ma femme. Buen Camino come on dit souvent, très, très souvent en Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.