7 ème étape : de St Chely d’Aubrac à Espalion

Mardi 25 Mai 2010

Kilométrage : 22 kms          Hébergement : Hôtel restaurant le Moderne à Espalion

235-taureau-faience-sur-la-place-de-st-chely
236-eglise-de-st-chely-d-aubrac
237-clocher-de-l-eglise-de-st-chely-d-aubrac
238-hotel-de-l-eglise-de-st-chely
239-statue-de-ste-anne
243-voeux-pont-a-la-sortie-de-st-chely-avec-calvaire-du-xvi-siecle
244-pont-qui-enjambe-la-boralde
246-st-chely-d-aubrac-vu-de-la-route-qui-grimpe-vers-le-recours
247-chemin-traversant-une-hetraie
249-toujours-st-chely-en-contre-bas
251-magnifique-abri-pour-pelerin-a-lestrade
252-abri-repos-a-lestrade
254-ravitaillement-en-eau-a-lestrade
255-lezard-sur-le-chemin
256-statue-de-la-vierge-a-la-sortie-de-lestrade
257-repas-pris-chez-murielle-a-la-roziere
258-vu-su-st-come-d-olt
259-descente-sur-st-come-d-olt
260-clocher-de-l-eglise-romane-de-bouysse-xi-xiiie-siecle
262-autre-eglise-sur-notre-chemin
263-clocher-vu-de-la-rue-mathat
264-porte-d-entree-dans-la-ville
266-portail-avec-vantaux-sculptes-renaissance
267-particularite-du-portail-renaissance
270-ruelle-dan-st-come-d-olt
271-porte-de-st-come-d-olt
272-ruelle-de-st-come-d-olt
274-sortie-de-st-come-d-olt
277-descriptif-de-l-eglise-st-hilarian-de-perse-personne-ne-sait-vraiment-pourquoi-perse
278-eglise-de-perse-le-portail-condamne-donne-sur-un-grand-escalier-interieur-pour-aboutir-au-niveau-du-chevet
279-clocher-peigne-encore-appele-clocher-mur-de-l-art-roman
281-tympan-de-l-eglise-de-perse-qui-rappelle-celui-de-conques
282-la-vierge-a-l-enfant-on-remarque-les-modillons-qui-soutiennent-le-toit
283-de-part-et-d-autre-du-choeur-voute-en-cul-de-four-on-trouve-des-absidioles-semi-circulaires
285-entre-les-croisillons-du-transept-de-magnifiques-peintures
286-sur-le-cote-gauche-un-des-chapiteaux-avec-de-tres-jolies-sculptures
290-on-ne-le-voit-pas-ici-mais-de-l-autre-cote-un-scaphandrier-rappelle-que-le-scaphandrier-a-ete-invente-a-espalion
291 - Autre vue du  Pont vieux
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

Nous partons du gîte de St Chély à 8 H 40. Nous passons par le centre du village pour visiter l’église. Après le vieux pont, un couple de marcheurs nous prend en photo devant le calvaire.Sur le socle au pied de la croix, un petit pèlerin est sculpté dans la pierre, il tient son bourdon (bâton) et égrène son chapelet.

Dès la sortie de ST Chély, la route monte progressivement sur le plateau. Un automobiliste nous croise et s’arrête, il a envie de faire un brin de causette, il nous raconte son histoire.  Nous pénétrons en forêt sur un large chemin couvert de feuilles rousses, puis de nouveau la route, elle nous mène à Lestrade. Nous y faisons un arrêt pour prendre de l’eau, un arrêt pèlerin installé dans un abri en pierre nous permet de prendre du café chaud si on le souhaite.

La route se poursuit tout en descente de Lestrade jusqu’au cours d’eau de Cancels. Nous franchissons à gué. Un peu plus haut le chemin grimpe vers La Rozière, nouveau point d’eau. Nous continuons, descentes et grimpettes se succèdent. Nous arrivons près des premières maisons. Nous sommes à Grèzes, nous nous arrêtons chez Murielle pour manger une crêpe appelée « façou » crêpe végétale verte, très bonne avec une salade.

Après cette pause repas, nous reprenons la route vers St Côme d’Olt, au loin,  nous apercevons le clocher qui est vrillé. Nous entrons dans le village par une ruelle qui nous mène sur la place de la Porte Neuve de St Côme d’Olt (385 m).

A l’entrée du village, l’église romane de la Bouysse XI et XIIIe. Siège des Pénitents blancs. L’église paroissiale dédiée à ST Côme et ST Damien a été construite en 1522, elle possède un clocher hélicoïdal, un portail à ventaux sculptés renaissance.

Nous sortons de St Côme d’Olt en passant sur un pont où coule le Lot, le chemin suit la rive gauche du Lot mais nous prenons la variante qui nous évitera de monter vers la carrière et qui est très raide.

Après un bon bout de route, nous arrivons à l’entrée d’Espalion, à gauche se trouve l’église de Perse. Nous montons jusque l’église de Perse que nous visitons, elle est extraordinaire avec ses voutes en ogive peintes, elles sont magnifiques. Pour y entrer, il ne faut pas monter des marches mais au contraire en descendre un fois passés le portail.

A l’entrée d’Espalion, nous sommes accrochés par une dame qui vient au devant de nous et nous invite à nous rafraîchir à l’arrière d’une très belle maison au bord du Lot.  En fait nous ne sommes pas seuls, des pèlerins y sont déjà et on nous parle d’occitanie.

Nous rejoignons l’Hôtel Moderne où une chambre de pèlerins nous attend. Effectivement c’est une chambre de pèlerins ou chambre de bonne très très rustique !! Jusqu’à présent nous avions eu plus de chance.

Après la douche, nous descendons au restaurant de l’Hôtel, nous ne prenons pas le menu pèlerin mais un poisson et une belle assiette de desserts.

Impression : Ne pas retenir cet hôtel pour la chambre et pour le manque d’amabilité du personnel.


Commentaire

7 ème étape : de St Chely d’Aubrac à Espalion — 2 commentaires

    • Je n’ai pas d’autres infos que celles trouvées sur Wikipédia à savoir que ce pont date du Moyen-Age, comme le Moyen-Age s’étend du Vème au XVème siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.